Archivio dell'autore: foucault19842014

Présentation

L’hypothèse théorique qui est à la base de ce séminaire s’enracine dans les travaux de Michel Foucault sur les rapports de pouvoir et les pratiques de subjectivation ainsi que dans les études consacrées par Pierre Hadot aux exercices spirituels et par Stanley Cavell au perfectionnisme moral. Il nous semble en effet qu’il existe un arrière-plan conceptuel commun à ces trois auteurs, à partir duquel on peut appréhender les enjeux philosophiques, éthiques et politiques de ce que nous appelons « techniques de l’ordinaire », et notamment de l’« écriture de soi ». D’une manière générale, on définira l’écriture de soi comme une pratique éthico-politique de subjectivation émanant, plus ou moins directement, d’une expérience vécue ; elle donne lieu à un texte, en prose ou en vers, réalisé par un sujet-écrivant d’un point de vue synchrone à l’événement ou a posteriori, et reposant sur un dispositif d’écriture extime. C’est à partir de l’analyse d’une série de textes émanant d’une pratique de soi que nous souhaitons, dans ce séminaire, repenser le concept même de résistance, qui ne se réduit pas à nos yeux à une opposition binaire et radicale à un Pouvoir pensé comme foyer unique de la domination, mais qui se développe aussi sous la forme de résistances ordinaires – ce que Foucault appelle « pratiques de liberté » et dont l’écriture de soi relève le plus souvent. Le corpus sur lequel nous nous proposons de travailler réunit ce que l’on pourrait caractériser comme des « écrivains-philosophes », de la seconde moitié du xxe siècle ou du début xxie siècle, pour qui l’écriture relève à la fois d’un exercice éthique de soi sur soi, d’un questionnement théorique, mais aussi d’une approche littéraire. La progression du séminaire vise à interroger la portée « résistante » de l’écriture de soi, à l’articulation entre une expression de résistance-libération et des formes de subjectivation (et donc, potentiellement, de résistance) ordinaires.

Isabelle Galichon et Daniele Lorenzini

* L’inscription au séminaire est obligatoire pour chaque séance.  >> S’inscrire

** Ce séminaire est organisé en collaboration avec l’EA 4395 « Lettres, Idées, Savoirs » (Université Paris-Est) et l’EA 1002 « Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique » (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand).